Bonjour cher parents,

Un volet s’ajoute à Adrénalibre .

Cela faisait longtemps qu’on y pensait; Organiser des journées visites/inspiration pour nos jeunes  du secondaire 3 à 5. 

Nous croyons que les parents vont particulièrement apprécier le potentiel de ces journées de sorties inspirantes pour leurs adolescents.Je vous invite à lire le rapport ‘CARRIÈRES DE CHOIX’ rédigé par le YMCA que vous pouvez trouver à l’adresse;

http://www.ydesfemmesmtl.org/wp-content/uploads/2015/06/Carriere_De_Choix_Web.pdf

Voici un résumé de la section 2.3

2.3.  les  activitÉs  scolaires  et  extrascolaires  :  Élargir  l’horizon  professionnel  

 Les constats de nos répondantes et répondants sont sans équivoques : le répertoire des métiers où filles et garçons puisent leurs choix est très restreint et fait référence à des occupations qu’elles et ils connaissent déjà, notamment des professions investies par les personnes de leur entourage ou celles mises en exergue dans des productions audiovisuelles.

« Ils [les jeunes] vont chercher que les choix conservateurs avec lesquels ils ont une idée, ils savent ce que les gens font. Mais quand ils voient des fois : orthopédiste, c’est quoi un orthopédiste? Et pourtant tu pourrais aller passer une journée avec un orthopédiste. Un orthopédiste travaille avec les médecins. Ils n’ont aucune idée ce que c’est, ça leur dit absolument rien. » (Personnel scolaire) « Quand on ne connaît pas, on n’a pas exploré le monde du travail, moi, j’appelle ça « explorer en silo » : j’ai un couloir, je l’emprunte, puis, je vois rien autour. J’ai des œillères, puis je ne vois rien autour. » (Personnel scolaire) L’Ordre des conseillers et des conseillères d’orientation du Québec abonde dans le même sens en évoquant les craintes associées à la prise de décision concernant l’avenir professionnel. Puisqu’il s’agit d’une décision affectant l’avenir à plus ou moins long terme, les craintes ressenties par les jeunes sont susceptibles d’affecter négativement leur capacité à sortir des sentiers battus pour explorer des avenues professionnelles moins connues, dont les métiers non-traditionnels (OCCOQ, 2015).

Adrénalibre propose le volet

‘’Sur mon X’’ proposant des modèles féminins

‘Sur mon Xy’ proposant autant des modèles masculins que féminins

À chacune de leurs  journées pédagogique les jeunes  du secondaire 3 à 5 auront la liberté de s’inscrire à un thème différent et faire des rencontres différentes à travers des visites de cegeps, d’universités, etc.

Voici ce qui à inspirer Adrénalibre à offrir le volet ‘’Sur mon X’’. (Bien oui nous avons tous besoin d’inspiration)

 1) lire http://innovation.sainteanne.ca/enseigner-aux-filles/

Nous croyons, nous aussi, que nos filles au secondaire ont besoin de modèles et de témoignages pour les inspirer, pour les motiver, pour les sécuriser dans leur choix de parcours scolaire et professionnel. Elles ont besoin de modèles féminins qui leurs ressemblent. Pour cela elles doivent avoir la possibilité de rencontrer différents types de modèles pour les différents stades de leur cheminement.

2) Vous connaissez peut-être le ‘Défi des 100 jour’ de l’Effet A qui vise à renforcir la confiance des femmes professionnelles et développer leur ambition par la rencontre de modèles inspirants?

Voici quelques extraits de leur site web;

‘’La détermination du genre est importante pour déterminer la pertinence et l’impact des modèles de carrière pour les femmes.

Comme le dit si bien l’avocate et militante américaine Marian Wright Edelman, les modèles nous permettent de nous projeter dans des rôles jusque là inaccessibles ou inimaginables («You can’t be what you can’t see»). En d’autres mots, voir des femmes qui nous ressemblent dans toutes sortes de rôles nous rappelle non seulement que ces rôles existent, mais qu’ils sont envisageables.

Un modèle, c’est donc un individu qui inspire les autres à agir de façon positive dans leur vie. Toutefois, une seule personne ne peut porter, à elle seule, toutes les qualités auxquelles nous aspirons. C’est pourquoi nous en avons besoin de plusieurs, selon les objectifs que nous nous sommes fixés ou les obstacles auxquels nous faisons face.

Comment convaincre davantage de femmes que le succès est à leur portée ? C’est la question que s’est posée le cabinet de services professionnels Deloitte. Leur réponse : des conférences mettant en vedette des femmes inspirantes, qui ont toutes réussi, chacune à leur façon.

Brillant ! Si les jeunes professionnelles doutent souvent de leur capacité à progresser en entreprise, il suffit parfois de peu pour stimuler leur ambition et leur envie du risque. En effet, il a été démontré que leurs craintes face aux défis professionnels peuvent être efficacement dissipées par une présence accrue de modèles de succès féminins. Une tactique que Deloitte a mise en pratique… et qui s’est révélée des plus efficaces !’’

Les jeunes filles aussi ont besoin de modèles.

3) Consulter https://fr.slideshare.net/louisco/cournoyer-et-lachance-2014-le-processus-de-prise-de-dcision-relative-la-carrire-final, Le processus de prise de décision liée à la carrière chez les élèves de la 4 eme et 5eme secondaire.

Inspiration=motivation=réussite

 

Si cela vous interpelle en tant que parent et vous croyez qu’on peut l’implanter à votre école, contactez-nous.   adrenalibre@gmail.com